CECI n'est pas EXECUTE Axe 3 – CENJ

Axe 3 – CENJ

3. Historicité du droit

Cet axe de recherche engagera une réflexion collective sur le rapport entre l’usage de l’histoire et de l’histoire du droit en particulier dans la construction des savoirs et des pratiques à l’ère actuelle. Une première directrice, qui sera exploré principalement par Emanuele Conte, s’attachera à la déconstruction de lieux communs de l’histoire sociale et de l’anthropologie, qui ont conduit à écarter presque complètement le droit des sources historiques. Il faut d’abord regarder autrement l’école historique allemande du XIXe siècle en ce qu’elle a transmis le cadre de la littérature juridique du Moyen-Âge et de l’Âge Moderne : Savigny pour le droit romain, Schulte pour le droit canonique, répandent une conception « savante » du droit, détournant le lecteur des ouvrages de la pratique. Or, rien n’est plus éclairant que de réintégrer la pratique au droit savant. Le même mouvement permettra ensuite de revisiter l’affrontement entre romanistes et germanistes à l’intérieur de l’école historique et la construction de l’image des droits « populaires », souvent détachée de la réalité historique mais très puissante dans l’imaginaire historiographique, au point qu’elle continue à marquer le travail des historiens, le plus souvent à leur insu.

Ces deux points étant acquis, une deuxième directrice de recherche portera sur le cheminement des abstractions juridiques dans l’histoire des sociétés européennes dès le XIe siècle, lorsque la réforme de Grégoire VII fit le choix du procès rationnel et de l’encadrement juridique des droits des individus, jusqu’à la modernité. Dans ce cadre Emanuele Conte, Emanuele Coccia et Paolo Napoli reconsidéreront les rapports entre le développement de la scolastique juridique et les tensions de la société dans la politique et l’économie. Un tel programme implique de retrouver les liaisons entre les écoles de droit et les écoles de théologie, plus étroites qu’on ne l’a perçu jusqu’ici, puis entre les écoles de droit et l’ensemble des systèmes d’enseignements et de recherches, à l’époque moderne mais aussi au XIXe et au XXe siècle. Il s’agit d’une analyse technique des institutions juridiques, fondée d’un coté sur la longue durée et la temporalité spécifique de la grammaire des concepts juridiques et de l’autre sur l’historicité du rapport entre droit et société. La longue histoire des formes de la possession, de l’antiquité tardive jusqu’au XXe siècle, formera l’objet de cette expérimentation méthodologique.

Le troisième axe portera sur la technique philologique pratiquée par l’école historique du droit. Fortement marquée par l’idéologie nationaliste et romantique du XIXe siècle, elle propose néanmoins une méthode philologique excellente, reposant sur des techniques très raffinées d’analyse de la rédaction et de la diffusion des textes juridiques, et qui permettent évidemment un accès majeur à l’historicité du droit. Le rapport entre philologie et histoire du droit mérite donc d’être revitalisé, y compris dans le cadre de la formation des étudiants. C’est aussi, et peut-être d’abord par lui que peut s’opérer la réintégration du droit parmi les sciences humaines et sociales.

Il s’agit non seulement d’approfondir la relation entre le droit et les sciences humaines et sociales, mais surtout de reconsidérer une question trop souvent refoulée qui concernes les rapports entre disciplines du textes (philologie, droit, philosophie) et les disciplines du sociales qui privilégient les enquêtes du terrain.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Penser le soin à travers ses tensions

Colloque - Vendredi 09 mars 2018 - 09:00Le soin est aujourd’hui un thème fédérateur de divers enjeux (médical, environnemental, parental, amical, politique, climatique) qui ont pour point commun de chercher à prendre en charge la fragilité de la vie. Ainsi que l’ont montré les éthiques du care, (...)(...)

Lire la suite

Call for abstract : Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects

Appel recherche - Mardi 06 mars 2018 - 17:00Call for abstract for an academic conference on financialization and international development in Hamburg, Germany.Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects.A conf (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'études des normes juridiques – Institut Marcel Mauss

CENJ-IMM/ UMR-8178

105 bd Raspail – 75006 Paris
Tél. : 33 (0)1 53 63 51 68
Fax : 33 (0)1 53 63 51 01
cenj@ehess.fr