Publications | Ouvrages récents


	L'éthique de l'avocat pénaliste

L'éthique de l'avocat pénaliste

Edwige Rude-Antoine
Paris,  L'Harmattan, Ethique en contextes ,  2014 ,  208 p.
prix : 21 euros

Présentation

« Comment faites-vous pour défendre l’assassin d’un enfant ? » C’est souvent cette question que les avocats pénalistes entendent à propos de leur métier. L’avocat est représenté, dans la fiction, sous les traits d’un être ambigu, sans cesse sur le fil... La réalité est sans doute tout autre. C’est elle que ce livre tente d’approcher en comblant un manque dans les réflexions contemporaines de l’avocature. Rares sont, en effet, les travaux qui abordent l’éthique de l’avocat pénaliste. Quelles sont ses interrogations, ses incertitudes lorsqu’il est confronté à des choix de défense ? À travers une enquête menée auprès d’avocats, l’auteur s’intéresse aux intentions, aux pratiques quotidiennes effectives et aux enjeux de responsabilité du pénaliste. Comment les mutations juridiques et politiques de la défense pénale orientent-elles les valeurs de l’avocat et sa manière d’agir ? Par-delà la dimension déontologique de son métier, quelles relations d’ordre éthique l’avocat entretient-il avec lui-même mais aussi avec l’autre : son client, qu’il soit prévenu, accusé ou victime, les jurés, les magistrats ? Peut-on parler du rapport de l’avocat à la vérité ? Cette vérité est-elle spécifique ? Plurielle ? Le procès équitable permet-il d’affirmer une égalité des armes devant la justice ? Comment l’avocat peut-il construire des lignes de défense tout en restant partenaire de justice ? En définitive, est-il possible de comprendre l’acte même de défense des actes extrêmes, des crimes monstrueux sans prendre conscience de la complexité d’une réflexion éthique ? Avocats, magistrats, policiers, journalistes, bâtonniers, et bien sûr tous ceux qui se destinent à ces professions, et puis encore les citoyens qui s’intéressent à la justice et les citoyens qui la découvrent en tant que jurés, tous ceux- là, pour des raisons très diverses, tireront profit de la lecture de cet ouvrage.  

SOMMAIRE

Chapitre 1. Les mutations de la défense pénale

La pénalisation de la société

Vers un procès équitable

La garde à vue et l’intervention limitée de l’avocat pénaliste

L’instruction et la responsabilité accrue de l’avocat pénaliste

Les audiences de jugement devant le tribunal correctionnel ou la cour d’assises

L’audience de l’application des peines

Chapitre 2. L’avocat et le rapport à l’institution

Les fondements actuels de la déontologie de l’avocat

L’indépendance, la courtoisie, la prudence


L’honneur, le désintéressement, la probité

La confraternité, la loyauté

Le principe du contradictoire, la délicatesse

Chapitre 3. L’avocat et la relation à l’autre

La bonne distance

La proximité contrôlée

La juste mesure, la modération

Chapitre 4. L’avocat en quête de vérité ?

La vérité pour l’avocat : une vérité judiciaire, une vérité convaincante ?

L’administration de la preuve : la présomption d’innocence, l’intime conviction

Les éléments à charge ou à décharge dans le dos- sier, la vérité de fait

Vérité subjective et vérité objective, les preuves et la préparation de la défense

De la parole du client, du mensonge au critère d’utilité

Chapitre 5. Vers l’égalité des armes ?

Faire respecter les règles du procès équitable

Se soucier de la bonne mesure de la peine, entre sévérité et clémence

Être attentif au risque de discriminations devant la justice

Prêter attention à l’influence des médias sur le déroulement du procès

Chapitre 6. Les lignes de la défense pénale

Défendre, c’est quoi ? Comment vous faîtes pour les défendre ?

Dépasser le prisme des faits que le prévenu a commis

Etablir la confiance avec son client

Respecter le principe du secret professionnel

Faire preuve de prudence pour récuser un juré

Plaider la cause de son client

Toujours respecter la victime

Chapitre 7. Une éthique plurielle

L’acte monstrueux n’exclut pas une trace d’humanité

L’apport d’une éthique narrative

L’agir de l’avocat s’étend plus loin que l’intérêt de son client

L’avocat pénaliste, d’une théorie morale à une autre  

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions - Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultab (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Design graphique et recherches en sciences sociales

Exposition - Lundi 13 novembre 2017 - 19:00À l'occasion du cinquantième anniversaire de la publication de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin, un projet de recherche a été initié à partir des productions du Laboratoire de Graphique créé et dirigé par le cartographe et sémiologue Jacques Be (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'études des normes juridiques – Institut Marcel Mauss

CENJ-IMM/ UMR-8178

105 bd Raspail – 75006 Paris
Tél. : 33 (0)1 53 63 51 68
Fax : 33 (0)1 53 63 51 01
cenj@ehess.fr