Les membres | Membres associés

Olivier Cayla

Directeur d’études à l’EHESS

UMR de Théorie et Analyse du droit

Centre d'Etudes sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA)

Olivier Cayla enseigne la théorie des normes, en croisant les grands textes de la philosophie politique moderne et les décisions les plus récentes de la jurisprudence constitutionnelle et administrative. Il s’efforce ainsi de mettre en lumière les conditions formelles d’édiction de la norme juridictionnelle et d’élucider les rapports nécessaires entre la pragmatique du langage et la fonction de souveraineté.

N.B : Les thèmes des séminaires évoluent chaque année ; se référer au programme des enseignements et séminaires de l’EHESS.

 

Publications

Ouvrages

  • La notion de signification en droit. Contribution à une théorie du droit naturel de la communication,thèse de doctorat, Paris II, 1992, dact., 1112 p. (Prix de thèse de l’Université de Paris II, et prix Dupin Aîné de l’Académie de Paris).
  • Du droit de ne pas naître. A propos de l’affaire Perruche,(avec Yan Thomas), Gallimard, collection « Le Débat », 2002, 180 pages.
  • Ouvrage traduit en italien : Il diritto di non nascere. A proposito del caso Perruche, Milano, Giuffrè, 2004.
  • L’office du juge : part de souveraineté ou puissance nulle ?, codirigé avec Marie-France Renoux-Zagamé, Presses Universitaires de Rouen - Bruylant - LGDJ, coll. « La pensée juridique », 2002, 240 pages.
  • Vérité, réconciliation, réparation, codirigé avec Barbara Cassin et Philippe-Joseph Salazar, Seuil, « Le genre humain », 2004, 366 pages.
  • Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, codirigé avec Jean-Louis Halpérin, Dalloz, 2008.

Articles scientifiques

  • « Chronique de linguistique juridique », Droits, revue française de théorie juridique, 1987, n° 5, p. 137-146.
  • « Les nouvelles méthodes du Conseil constitutionnel », Revue du droit public , 1987, n° 3, p. 677-710.
  • « L'indicible droit naturel de François Gény », Revue d'histoire des facultés de droit et de la science juridique , 1988, n° 6, p. 103-122.
  • « La théorie de la signification de l'acte dans la pensée normativiste », Droits, revue française de théorie juridique, 1988, n° 7, p. 59-73
  • Critiques d’ouvragesin Archives de philosophie du droit, 1990, t. 35.
  • « La souveraineté de l'artiste « du second temps », Droits, revue française de théorie juridique, 1990, n° 12, p. 129-148
  • « Bioéthique ou biodroit ? », Droits, revue française de théorie juridique, 1991, n° 13, p. 3-18.
  • « Les deux figures du juge », Le Débat, 1993, n° 74, p. 164-174.
  • Note sous TA de Versailles, 25 février 1992, Société Fun Productions et M. Wachenein c/ Commune de Morsang-sur-Orge, dans la Revue trimestrielle du ressort de la Cour d’Appel de Versailles, 1993, n° 28-29, p. 41-51. (Disposition de soi et rapport entre morale et droit).
  • Note sous TA de Versailles, 14 avril 1992, Mlle Braza c/ Collège Parc des Tourelles, dans la Revue trimestrielle du ressort de la Cour d’Appel de Versailles, 1993, n° 28-29, p. 77-93. (Laïcité scolaire et port du foulard islamique par une enseignante).
  • Note sous TA de Versailles, 22 janvier 1991, M. Tyl c/ Ecole polytechnique, dans la Revue trimestrielle du ressort de la Cour d’Appel de Versailles, 1993, n° 28-29, p.133-148. (Nature juridique de l’obligation de servir du fonctionnaire).
  • « La qualification ou la vérité du droit », Droits, revue française de théorie juridique, 1993, n° 18, p. 3-16.
  • « Le contrôle des mesures d’exécution des traités : réduction ou négation de la théorie des actes de gouvernement », Revue française de droit administratif, 1994, n° 1, p. 1-20.
  • « Le jeu de la fiction entre “comme si” et “comme ça” », Droits, revue française de théorie juridique, 1995, n° 21, p. 3-15.
  • Article « Langage » au Dictionnaire de philosophie politique, dir. Ph. Raynaud et S. Rials, Presses Universitaires de France, 1996, p.331-338
  • Article « Droit » au Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, dir. M. Canto-Sperber,Presses Universitaires de France, 1996, p. 439-446.
  • « Le coup d’Etat de droit ? », Le Débat, 1998, n° 100, p. 108-133.
  • « Jeux de nains, jeux de vilains », in Les droits fondamentaux de la personne humaine en 1995 et 1996, dir. G. Lebreton, L’Harmattan, 1998, p. 149-164.
  • « L’inexprimable nature de l’agent public », Enquête. Anthropologie, histoire, sociologie, 1998, n° 7, p. 67-89.
  • « Le Conseil constitutionnel et la constitution de la science du droit », in Le Conseil constitutionnel a quarante ans, dir. J. Robert, Conseil constitutionnel - LGDJ, 1999, p. 106-141.
  • « La chose et son contraire (et son contraire, etc.) », Les Etudes philosophiques, 1999, n° 3, p. 291-310.
  • « Lire l’article 55 : comment comprendre un texte établissant une hiérarchie des normes comme étant lui-même le texte d’une norme ? », Les Cahiers du Conseil constitutionnel, 1999, n° 7, p. 77-86.
  • « “Si la volonté générale peut errer”. À propos de “l’erreur manifeste d’appréciation” du législateur », Le Temps des savoirs, Odile Jacob, 2000, n° 2, p. 61-90.
  • « La Constitution du constitutionnaliste », Critique, novembre 2000, n° 642, p. 957-968.
  • « La subversion de la responsabilité de l’Etat », Qu’est-ce que la société ?, « Université de tous les savoirs », volume 3, dir. Y. Michaud, Odile Jacob, 2000, p. 865-875.
  • « La mère, l’enfant et la plaque chauffante », in La liberté de la recherche et ses limites? Approches juridiques, dir. M.-A. Hermitte, Paris, Romillat, 2001, p. 151-172.
  • « Leggere l’articolo 55 : come comprendere un testo che stabilisce una gerarchia tra norme come testo di una norma ? », Ars Interpretandi. Annuario di ermeneutica giuridica, 2001, n° 6, CEDAM, « Giustizia internazionale e interpretazione », p. 297-319.
  • « La négation de toute possible identité européenne par la Charte européenne des droits fondamentaux », in Regards critiques sur l’évolution des droits fondamentaux de la personne humaine en 1999 et 2000, dir. G. Lebreton, L’Harmattan, 2002, p. 103-113.
  • « Aveu et fondement du droit », in , B. Cassin, O. Cayla et P. - J. Salazar (dir.),
  • Vérité, réconciliation, réparation, Seuil, « Le genre humain », 2004, p. 89-110.
  • « Controverses autour de l’arrêt Perruche », in L’Enfant avant la naissance, dir. G. Guglielmi, Association du Colloque de Poissy, 2004, p. 57-73.
  • « Y a-t-il une contrainte du (bon) sens dans la construction du cas ? », in M. Troper, V. Champeil-Desplats et C. Grzegrorczyk (dir.), Les contraintes juridiques, Paris, LGDJ, 2005, p.
  • « Le plaisir de la peine et l’arbitraire pénalisation du plaisir », in Daniel Borrillo et Danièle Lochak (dir.), La liberté sexuelle, Presses Universitaires de France, 2005, p. 89-105
  • « La loi du 15 mars 2004 : une règle et un symbole », in Les droits fondamentaux de la personne humaine en 2004 et 2005, dir. G. Lebreton, L’Harmattan, 2006.
  • « L’obscure théorie du pouvoir constituant originaire, ou l’illusion d’une identité souveraine inaltérable », L’architecture du droit. Mélanges en l’honneur du Professeur Michel Troper, Economica, 2006, p. 249-265
  • « Les juristes à l’épreuve du tournant pragmatique », in Le droit dérobé, dir. D. Rousseau, Montchrestien, coll. « Grands colloques », 2007, p. 37-46.
  • « L’angélisme d’une théorie pure (du droit) chez Habermas », Revue du droit public, 2007, n° 6, p. 1541-1568.
  • « D’un voisinage à l’autre ? La question épineuse de l’intérêt pour agir du commerçant dans le contentieux du permis de construire », (co-écrit avec H. Cayla), Mélanges en l’honneur du professeur Jean-Arnaud Mazères, à paraître.
  • « Austin », in O. Cayla et J-L. Halpérin (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, Dalloz, 2008.
  • « Habermas », in O. Cayla et J-L. Halpérin (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, Dalloz, 2008.
  • « Hobbes », in O. Cayla et J-L. Halpérin (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, Dalloz, 2008.
  • « Kelsen », in O. Cayla et J-L. Halpérin (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, Dalloz, 2008.
  • « Rousseau », in O. Cayla et J-L. Halpérin (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, Dalloz, 2008.

Thèse

  • La notion de signification en droit. Contribution à une théorie du droit naturel de la communication, Paris II, 1992, dact., 1112 p. (Prix de thèse de l'Université de Paris II, et prix Dupin Aîné de l'Académie de Paris).

Articles de presse

  1. « L'arrêt Perruche, le droit et la part de l'arbitraire » (avec D. de Béchillon et Y. Thomas), Le Monde, 21 décembre 2000, p. 18.
  2. « Qui juge de la dignité des handicapés ? » (interview), Réforme, 17-23 janvier 2002, p. 1-2.
  3. « Ils sont hostiles au choix de la mère » (interview), Libération, 19-20 janvier 2002, p. 14.
  4. « Dignité humaine : le plus flou des concepts », Le Monde, 31 janvier 2003, p. 14.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 (...)(...)

Lire la suite

La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache

Journée(s) d'étude - Mercredi 10 mai 2017 - 08:30 Cette journée d’étude a pour but de faire se confronter les perspectives développées par différentes sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cet (...)(...)

Lire la suite

Finance as a response to global environmental crises? Critical analysis of the ‘economicization’ of carbon emissions and biodiversity

Appel à communication - Lundi 22 mai 2017 - 20:00A conference hosted by theCentre for Globalisation and Governance, Universität Hamburg, GermanyDates: 29 Nov-1 Dec 2017Conveners: Eve Chiapello (EHESS Paris) and Anita Engels (Universität Hamburg)Submission deadline for paper proposals: 22 May 201 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'études des normes juridiques – Institut Marcel Mauss

CENJ-IMM/ UMR-8178

105 bd Raspail – 75006 Paris
Tél. : 33 (0)1 53 63 51 68
Fax : 33 (0)1 53 63 51 01
cenj@ehess.fr