Publications | Ouvrages récents


	L’emprise des droits intellectuels sur le monde vivant

L’emprise des droits intellectuels sur le monde vivant

Marie-Angèle Hermitte
Paris,  Quae, Sciences en questions ,  2016 ,  150 p.
prix : 12,50 euros

Ce livre traite des modalités par lesquelles les ressources vivantes sont juridiquement protégées en France. Il retrace d’abord l’histoire des droits intellectuels et des conditions de brevetabilité des inventions. Il s’intéresse ensuite à la façon dont les industries de transformation se sont intéressées au monde du vivant (des semences aux biotechnologies). Enfin, il examine comment les pouvoirs publics sont intervenus dans le processus juridique créant ainsi des dispositifs parcellaires sur le droit du vivant.

*

En 2016, trouver un équilibre entre ce qui est brevetable et ce qui ne l’est pas semble devenu vain : les partisans du brevet ont gagné une guerre commencée dans les années 1960. Mais la brevetabilité du vivant soulève encore les passions et porte à la discussion.

Pionnière et experte de ces sujets depuis de nombreuses années, Marie-Angèle Hermitte pose ici la question qui fâche : où sont les gouvernants ? Dans ce petit ouvrage, elle nous expose les grandes évolutions des droits intellectuels dans nos sociétés. Elle nous montre combien l’accaparement des dispositifs juridiques par les acteurs industriels est un processus ancien, mené tantôt au grand jour, tantôt de façon subreptice. Le droit des brevets a toujours cherché à étendre son empire, substantiel et géographique. Les brevets sur le « vivant » sont longtemps restés au niveau des méthodes et des dispositifs. Dès la fin des années 1970, sous la pression constante des industriels de la chimie, les microorganismes passent sous l’emprise de la brevetabilité, surprenant presque les pouvoirs publics nationaux et européens. L’auteure examine quelle a été la stratégie des industriels, des offices de brevets et des pouvoirs publics pendant cette période. Elle nous montre combien la généralisation de la brevetabilité du vivant a provoqué chez certains agriculteurs, philosophes, juristes, scientifiques, ou dans l’opinion publique, des sentiments mêlés de sidération et de rejet.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions - Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultab (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Design graphique et recherches en sciences sociales

Exposition - Lundi 13 novembre 2017 - 19:00À l'occasion du cinquantième anniversaire de la publication de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin, un projet de recherche a été initié à partir des productions du Laboratoire de Graphique créé et dirigé par le cartographe et sémiologue Jacques Be (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'études des normes juridiques – Institut Marcel Mauss

CENJ-IMM/ UMR-8178

105 bd Raspail – 75006 Paris
Tél. : 33 (0)1 53 63 51 68
Fax : 33 (0)1 53 63 51 01
cenj@ehess.fr